BiblioMonde

Jean-Marie Blas de Roblès

Archéologue spécialiste de la Libye, romancier et grand voyageur

Né en 1954 à Sidi-Bel-Abbès, Algérie (...), Jean-Marie Blas de Roblès fait des études de philosophie à la Sorbonne, d’histoire au Collège de France. En poste au Brésil comme enseignant et directeur de la Maison de la Culture Française à l’Université de Fortaleza, il reçoit le prix de la nouvelle de l’Académie Française pour son recueil La Mémoire de riz (1982). Transfert en Chine Populaire : premiers cours sur Sartre et Roland Barthes jamais donnés à l’Université de Tien-Tsin (Tianjin), à la fin de la Révolution Culturelle; La Mémoire de riz est traduite en chinois et en tchèque. Parution de L’Impudeur des choses, son premier roman (1987). Après un séjour au Tibet, il rejoint sa nouvelle affectation à l’Université de Palerme en empruntant le Transsibérien. Un deuxième roman, Le Rituel des dunes, paraît en 1989. C’est à Taïwan (Alliance Française de Taipei) qu’il commence son troisième roman, Là où les tigres sont chez eux, et abandonne l’enseignement pour se dédier à l’écriture. Voyages au Pérou, au Yémen et en Indonésie. À partir de 1990 publication d’essais ou de textes poétiques en revues – notamment dans Le Mâche-Laurier (2006)–, et de Méduse en son miroir (2008) chez Mare Nostrum.

Membre de la Mission Archéologique Française en Libye depuis 1986, Jean-Marie Blas de Roblès a participé chaque été aux fouilles sous-marines d’Apollonia de Cyrénaïque, de Leptis Magna et de Sabratha en Tripolitaine ; il dirige actuellement la collection Archéologies qu’il a créée chez Edisud et où il a publié plusieurs ouvrages de vulgarisation. Dans le même cadre d’activités, il est aussi responsable de rédaction de la revue Aouras, consacrée à la recherche archéologique sur l’Aurès antique. » (extrait du site de l'auteur)

Son roman, Là où les tigres sont chez eux, a obtenu le prix Médicis 2008

Sur la Toile

Le site perso de l'auteur


- Libye grecque, romaine et byzantine

 
© BiblioMonde.com