BiblioMonde

Jalal Al-e-Ahmad

Écrivain iranien (1923-1969)

Né en 1923 à Téhéran, dans une famille religieuse, Jalal Al-e-Ahmad a fait des études de littérature iranienne à l'Université de Téhéran. Tourné très jeune vers la religion, il séjourne de Najaf, puis se converti au communisme (1944). En 1947, il devient professeur de lycée à Téhéran et en 1950, il épouse la future romancière Simin Daneshvar. Il traduit en persan Retour d’URSS de Gide et Les Mains sales de Sartre, des livres qui reflètent bien sa pensée de l’époque. Influencé par les idées tiers-mondistes et anti-colonialistes, il publie l'Occidentalite (1962) ce qui liui vaut des problèmes avec la police politique du Shah. Jalal Al-e-Ahmad voyage : États-Unis, URSS, Arabie Saoudite, les provinces de son propre pays et publie les récits de ses voyages. C'est le récit de son pélerinage à la Mecque qui marque un retour vers l'islam. Il est le maître à penser d'une génération d'intellectuels qui soutiendra la révolution islamique de 1979.

Jalal Al-e-Ahmad est mort à Asalem, une région rurale du nord de l'Iran. Il est enterré près de la mosquée Firouzabadi à Rey.


- Occidentalite

 
© BiblioMonde.com