BiblioMonde

Jaan Kross

Romancier et poète estonien (1920-2007)

Né en 1920 à Tallinn, Jaan Kross a étudié le droit à l’université de Tartu, où il est devenu enseignant en droit international. En 1944, il est emprisoné plusieurs mois par les nazis. En 1945, il est déporté en Sibérie où il demeure jusqu'à sa libération en 1954, après huit ans de travaux forcés dans les mines de charbon de Vorkuta puis dans le camp de Krasnoiârsk.

Jaan Kross a commencé à écrire de la poésie dans les années 1930, mais ne publie son premier recueil qu'en 1958. Il écrit aussi des livret d'opéra, des adaptations cinématographies puis, à partir de 1970, s’est mis aux biographies romancées et aux romans historiques qui lui permettait de contourner la censure. Avec plus d’un million de livres vendus, Jaan Kross est l’auteur le plus traduit d’Estonie (25 langues).

« (...) l'inspiration de Kross, si elle reste hantée par l'histoire de son pays, plonge aussi dans l'intériorité et les angoisses de l'homme. Ainsi, les sept magnifiques récits qui composent La Vue retrouvée (Robert Laffont, 1993) sont-ils autant de variations dramatiques sur la psychologie de la victime et la part de culpabilité qu'elle porte, l'empêchant de considérer le bourreau comme un autre ou un étranger absolu. Parlant du goulag dont il sort, l'un des personnages constate : "Ce qui était dur, ce n'était pas tant la situation en soi; l'accablant, c'était que tout cela soit considéré comme normal." » (extrait d'un article de Patrick Kéchichian, Le Monde, 6 janvier 2008)

« Ses personnages balancent entre deux principes : face à l’injustice du monde, être soit fou, soit raisonnable. Ses œuvres, enfin sont captivantes, car il utilise avec une adresse remarquable les techniques du roman. (…) L’écriture, très “ visuelle ”, quasi cinématographique, faisant souvent appel à un narrateur, permet un jeu subtil entre la distanciation et l’analyse de soi. Kross joue sur le mélange de la fiction et de la réalité historique. » (Eva Toulouze, Dictionnaire des auteurs, Laffont, Bouquins)

Connaissant de nombreuses langues étrangères, il passe une partie de son temps à traduire des œuvres classiques étrangères (Shakespeare, Balzac, Brecht, Romain Roland, Stefan Zweig...). Jaan Kross est mort à Tallinn en cédembre 2007 sans avoir eu le prix Nobel pour lequel il a été longtemps perçu comme favori.


- Dans l'insaisissable, le roman de Jüri Vilms
- Le départ du professeur Martens
- L'œil du grand Tout
- Le fou du tzar
- La vue retrouvée
- Le Vol immobile

 
© BiblioMonde.com