BiblioMonde

Ivo Andrić

Écrivain yougoslave (1892-1975), l'auteur de langue serbo-croate le plus connu au monde, prix Nobel de littérature

Né en 1992, en Bosnie, près de Travnik, dans une famille croate pauvre, Ivo Andrić a grandit à Višegrad, dont il rendra célèbre le pont. Au collège de Sarajevo, il se lie avec le mouvement Jeune Bosnie qui organisera le 28 juin 1914, l'attentat que l'on sait. Après des études d'histoire à Zagreb, Vienne, Graz, Cracovie, Ivo Andrić milite dans une organisation révolutionnaire, ce qui lui vaudra la prison, puis l'exil, durant la Première Guerre mondiale.

La paix revenue, favorable à l'idée yougoslave, il devient diplomate et travaille à ce titre dans plusieurs pays d'Europe. Il parvient au sommet de la hiérarchie diplomatique et sera en poste à Rome, où il assiste à la montée du fascisme, Paris, Madrid, Berlin comme ambassadeur du Royaume de Yougoslavie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il s'établit à Belgrade, se retire de la vie publique et se consacre tout entier à l'écriture. c'est l'époque où il écrit ses œuvres majeures Un pont sur la Drina, La Chronique de Travnik… Après la Libération, il se rallie au régime du maréchal Tito, adhère au parti communiste et est élu député à l'Assemblée populaire de Bosnie-Herzégovine, puis à l'Assemblée fédérale de la Yougoslavie. Il continuera de mener ces deux carrières, de diplomate et d'écrivain, jusqu'à sa mort, en 1975, à Belgrade. Ivo Andric a reçu le prix Nobel de littérature en 1961.

En lui remettant le prix Nobel, Anders Osterling déclara « Une grande tendresse unit Ivo Andrié aux hommes, mais il ne recule pas devant la description de l'horreur et de la violence, ni devant ce qui, à ses yeux, apporte surtout la preuve de la réalité du mal dans la vie. Il ouvre, en quelque sorte, la chronique du monde à une page inconnue et s'adresse à nous du plus profond de l'âme tourmentée des peuples slaves du sud. »

Ivo Andrić a légué son œuvre à l'Académie serbe des sciences et des arts et se retrouve aujourd'hui plus revendiqué comme écrivain serbe que croate ou bosniaque. On l'oublie un peu, il a été avant tout un militant de l'idée yougoslave et un serviteur de sa langue, le serbo-croate.


- Le pont sur la Drina
- La chronique de Travnik
- Titanic et autres contes juifs de Bosnie
- L'éléphant du vizir : récits de Bosnie et d'ailleurs
- Innocence et châtiment
- La naissance du fascisme

 
© BiblioMonde.com