BiblioMonde

Ilan Pappé

Historien israélien, un des plus connus des « nouveaux historiens »

Né à Haïfa en 1954, Ilan Pappé est le fils d'Allemands juifs ayant fuit le nazisme dans les années 1930, son père par idéal sioniste, sa mère pour échapper à la Shoah. Il a grandi dans la ville arabo-juive de Haïfa et terminé ses études d'histoire à l'étranger : Il est titulaire d'un doctorat de l'Université d'Oxford (1984). Le sujet de sa thèse portait sur les événements de 1948. En étudiant les archives, il prend conscience de ce qui s’était réellement passé en 1948.

Depuis 1992 il est titulaire du poste de Senior Lecturer au département des Sciences Politiques de l’Université d’Haifa. Il est aussi le président de l’Institut Emil Touma d’études Palestiniennes et a été de 1993 à 2003, le directeur de l'Institut pour la Paix, un institut de recherche arabo-juif.


En 2002, il a faillit se faire renvoyer de son université pour sa position dans l'affaire Katz, du nom d’un étudiant de maîtrise, Teddy Katz, qui a dévoilé un massacre perpétré par l’armée israélienne en 1948. Celui du village de Tantura. Seule la protestation internationale d'universitaires et de chercheurs du monde entier lui a épargné l'expulsion.

Ilan Pappé a toujours été franchement engagé à gauche, sans pour autant être militant d'un parti. Il est proche du Hadash, le Front pour la paix et l’égalité, qui regroupe plusieurs partis dont le parti communiste. Il ne se dit plus sioniste.

Il est l'auteur de plusieurs livres qui n'ont pas été publié en hébreu, alors qu’ils ont été écrits dans cette langue et traduit ensuite en anglais et en français. Ilan Pappé vit à Tivon, près de Haïfa, en Israël.



- La guerre de 1948 en Palestine, aux origines du conflit israélo-arabe
- Démons de la Nakbah (Les)
- Une terre pour deux peuples - Histoire de la Palestine moderne
- Le nettoyage ethnique de la Palestine

 
© BiblioMonde.com