BiblioMonde

Henry-Morton Stanley

Journaliste, explorateur anglais (1841-1904)

Né sous le nom de John Rowlands en 1841, il connaît une enfance malheureuse, notamment dans un work-house (1847-1856). En 1859, il s'embarque comme mousse vers la Louisiane, où il est engagé par un marchand américain nommé Henry Stanley, qui d'adopte dont il prendra le nom après la mort de celui-ci en 1861.
Devenu journaliste au New York Herald, il envoyé en Turquie, puis en Abyssinie pour un reportage (1867-1868). On lui demande de suivre les opérations du corps expéditionnaire anglais du général Napier contre le négus Théodoros. Il couvre aussi la guerre en Espagne. Puis son journal l'envoie à la recherche de David Livingstone dont on n'a reçu aucune nouvelle depuis deux ans. Il part de Zanzibar en janvier 1871, en novembre, rentre en contact avec le célèbre explorateur à Ujiji, près du lacTanganyika. C'est là qu'il aurait prononcé sa fameuse phrase : Dr. Livingstone, I presume ? Devenu une célébrité, il se met au service du roi des Belges pour le compte duquel, il est premier Occidental à descendre le fleuve Congo. Agé de 46 ans en 1887, après des années d'aventure, il ne résistera pas à une dernière grande expédition dont il espère tirer gloire et profit : le sauvetage du gouverneur Emin Pacha, menacé au Soudan par une révolte de fondamentalistes musulmans. Financé par les Anglais, les Belges, les Égyptiens et quelques grands journaux, Stanley s'embarque avec une poignée d'Européens pour une aventure très médiatique. Puis il abandonne sa citoyenné américaine pour redevenir sujet britannique. Il est membre du Parlement de 1895 à 1900 et est anobli en 1999. Il effectue un dernier voyage en Afrique en 1897 et meurt en 1904 à Londres. Il est l'auteur de plusieurs récits de ses voyages.


- Comment j'ai retrouvé Livingstone
- La délivrance d'Emin Pacha

 
© BiblioMonde.com