BiblioMonde

Gustav Meyrink

Écrivain autrichien (1868-1832), un des maîtres de la littérature fantastique de langue allemande

Né en 1868 à Vienne, il est le fils naturel du baron Karl von Varnbüler, ministre d'État du Wurtemberg, et n'a porté que le nom de sa mère, Meier. Il s'est fait connaître en littérature sous le nom de Gustav Meyrink. Après une enfance passée à Munich, il vit à Prague durant deux décennies (1883-1903). Cette ville servira de décor à plusieurs de ses œuvres. Adepte des sciences occultes, il s'intéresse à la Kabale, aux religions orientales... Il fait un temps carrière dans la banque, avant dans les années 1900, de se consacrer entièrement à l'écriture. Golem (1915) sera son premiers gros succès, d'autres suivront qui le rendront riche. Il est aussi traducteur, notamment de l'intégralité de l'œuvre de Charles Dickens en allemand. Il termine sa vie à Starnberg, une petite ville de Bavière où il a acheté une propriété. Il y est mort en 1932.

Le succès du Golem a trop souvent fait considérer Gustav Meyrink comme un maître du fantastique avec ce que cela comporte de restrictif. Il importe aujourd'hui de lui rendre sa place dans l'histoire de la littérature. Très marqué par l'expressionnisme, chef de file du groupe pragois des écrivains allemands, il fut l'ami de Rilke, de Max Brod et influença Kafka.




- Le Golem
- Le Visage vert
- La Nuit de Walpurgis
- Le dominicain blanc
- L'Ange à la fenêtre d'Occident

 
© BiblioMonde.com