BiblioMonde

Gerhard Rohlfs

Exporateur allemand (1831-1896)

Né en 1831, à Vegesack, près de Brême (Allemagne), Gerhard Rohlfs est le fils d'un médecin. Il abandonne très jeune sa scolarité pour s'engager dans l'armée de Brême et s'illustre dans la guerre contre le Schleswig (1850). Après sa démobilisation, il entame des études de médecine qui n'aboutissent pas.

Gerhard Rohlfs se met alors à parcourir l'Europe, puis s'embarque pour l'Algérie où il s'engage dans la Légion étrangère (1855). De 1855 à 1860, il participe à la conquête de la Kabylie par l'armée française. Ayant appris l'arabe, il entre au Maroc où il se fait passer pour un musulman. Il séjourne notamment dans la région des Tafilet, dans l'oasis de Touat (1864), puis à Ghadames et Tripoli sur la côte méditerranéenne. Il rentre ensuite en Allemagne pour quelques mois. Il rend visite à Petermann et à Barth. Il renonce à l'idée d'aller à Tombouctou.

En 1865, il entreprend un deuxième voyage. Il débarque à nouveau à Tripoli avec le projet de partir explorer le massif du Hoggar. Les guerres touarègues le contraignent à s'orienter vers le Fezzan, puis à pénétrer dans le sultanat du Bornou où il est bien accueilli. Il poursuit son voyage jusqu'au golfe de Guinée et abouti à Lagos. En 1867, Gerhard Rohlfs se rend en Angleterre, mais en 1868, il est de retour dans le nord de l'Afrique. Ce troisième voyage lui fait parcourir la Tripolitaine, la Cyrénaïque, et séjourner dans l'oasis de Siwah dans le désert égyptien. Il rejoint ensuite Alexandrie, fin mai 1869, d'où il embarque pour l'Europe.

De 1873 à 1874, accompagné de Georg Schweinfurth, Gerhard Rohlfs dirigea pour le compte du khédive une expédition dans le désert de Libye. En 1878 et en 1880, il effectue deux autres expéditions en Afrique qui lui permettent notamment de découvrir la mystérieuse oasis de Koufra.

L'année suivante, il va de nouveau en Abyssinie, en compagnie du docteur Stecker ; il en revient en 1881. Fin 1884, il part pour Zanzibar, où l'empereur l'a nommé consul général; mais il est rappelé dès le mois de juillet suivant. Affecté par cet échec, il ne quittera plus l'Allemagne, et au fil des années, le silence se fait autour de lui. Il est mort en 1896 à Rüngsdorf, près de Godesberg (Allemagne) après avoir publié le récit de ses voyages.


Sur la Toile

Un site sur l’auteur (all.)


- Voyages et explorations au Sahara (1861-1864)
- Voyages et explorations au Sahara (1865-1867)
- Voyages et explorations au Sahara (1868-1869)
- Voyages et explorations au Sahara (1873-1874)
- Voyages et explorations au Sahara (1878-1879)

 
© BiblioMonde.com