BiblioMonde

Florence Hartmann

Journaliste française, spécialiste de l'ex-Yougoslavie

Née en 1963, Florence Hartmann a été correspondante en ex-Yougoslavie pour le journal Le Monde pendant les événements des années 1990. Ses reportages ont notamment contribué à envoyer Mladic, Karadzic et Milosevic en prison. En 2000, elle devient porte-parole de Caria Del Ponte, procureur en chef du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) et conseillère sur les Balkans au sein du cabinet restreint du procureur.

Dans son livre de 2007 Paix et Châtiment, la journaliste a révélé le raisonnement juridique de deux ordonnances du TPYI, où ce dernier garantissait la confidentialité à la Serbie en échange de documents prouvant son implication dans le massacre de Srebrenica (Bosnie, 1995). Grâce à cet accord peu glorieux, la Serbie a sans doute échappé à une condamnation pour génocide devant la Cour internationale de Justice (CIJ, qui tranche les litiges entre Etats). Cela lui vaut une condamnation, en 2009, pour outrage à la Cour pour avoir « délibérément et sciemment entravé le cours de la justice ».

Sur la Toile

Un site de soutien à la journaliste


- Milosevic, la diagonale du fou
- Paix et châtiment

 
© BiblioMonde.com