BiblioMonde

Faik Konitza

Écrivain albanais (1875-1942)

Né en 1875 à Konitsa, un village du Pinde en Grèce, proche de la frontière actuelle de l'Albanie, Faik Konitza a fait ses études primaires en langue turque, puis a étudié l'albanais, sa langue d'origine, dans un collège de Shkodra (au nord de l'Albanie actuelle). C'est au lycée Galatasaray à Constantinople (Istanbul) qu'il a découvert la langue française et la culture occidentale. À l'âge de 15 ans, il est envoyé en France pour y suivre des études. Il y passe 7 ans, d'abord à Lisieux, à Carcasonne, puis il entre à l'université à Dijon. Il en sort en 1895, diplômé de philologie romane et s'installe à Paris.

Passionné par la culture occidentale, il apprend aussi l'italien, l'allemand et l'anglais, Faik Konitza n'oublie pas sa culture d'origine. Il est un des premiers à faire éditer des textes en albanais ancien et à réfléchir sur un rapprochement des dialectes albanais en vue de la création d'un albanais standard. Lui-même écrivait en tosque.

En 1896, il s'installe à Bruxelles... rue d'Albanie où il fonde la revue Albania qui restera une référence pour la diaspora albanaise. Poursuivi par les autorités ottomanes, il se réfugie à Londres à partir de 1903. C'est là qu'il rencontre Guillaume Apolinaire avec qui il correspondait. Faik Konitza qui a longtemps vécu à Boston, où il dirigait sa revue, est mort à Whashington en 1942. Ses cendres ont été transférée à Tirana après la chute du communisme.

Livre sur l'auteur

Une amitié européenne : Faïk Konitza et Guillaume Apollinaire


 
© BiblioMonde.com