BiblioMonde

Esther Benbassa

Historienne du judaïsme

Esther Benbassa est directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Sorbonne) où elle est titulaire de la chaire d’histoire du judaïsme moderne, et directrice du Centre Alberto-Benveniste d’études sépharades et d’histoire
socioculturelle des Juifs. Esther Benbassa, qui a été chercheure au CNRS et enseignante à la Sorbonne, s'intéresse tout paticulièrement aux communautés judéo-ibériques du Proche-Orient et des Balkans (XVe-XXe siècles), mais aussi au judaïsme français ainsi qu'au nationalisme juif et des débuts du sionisme.
Par ailleurs, en 2011, elle a été élue sénatrice (Europe-écologie-Les Verts) du Val-de-Marne.

« Née à Istanbul, partie à quinze ans en Israël et vivant aujourd’hui en France, pratiquant huit langues, Esther Benbassa se définit comme "intellectuellement attachée à l’Occident, émotionnellement à Israël, et ataviquement à l’Orient". En collaboration avec son confrère et compagnon Jean-Christophe Attias, lui aussi enseignant en sciences religieuses à l’École pratique des hautes études à Paris, elle a publié à l’automne 2001 Les juifs ont-ils un avenir ? » (Périphéries)

Elle a écrit de nombreux livres sur le judaïsme, notamment avec son compagnon, Jean-Christophe Attias. Tous deux sont des intellectuels présents dans le débat public. Leur engagement citoyen leur a valu, en 2007, le Prix Françoise Seligmann contre le racisme, l'injustice et l'intolérance.

« Je m’appelle Esther Benbassa. C’est vrai que mon nom est difficile à prononcer, mais on finit bien par le retenir. Mon nom est ma vraie patrie, une patrie virtuelle comme celles que je préfère, sans tendance aucune à un quelconque chauvinisme. Il me rappelle mes origines liées à cette Espagne médiévale de laquelle mes ancêtres furent expulsés pour s’installer dans les Balkans, gardant leur langue et culture espagnoles à travers les siècles. Une expulsion qui marque le début des pérégrinations des miens et aussi celui de mes propres émigrations. Ce parcours tortueux et l’apprentissage des langues qui l'a accompagné me rendent totalement imperméable au rejet de l’Autre. Je passe une partie de ma vie, avec mon compagnon Jean-Christophe Attias, au rapprochement entre Juifs et Arabes, sans trop d’illusions. » (extrait du site de l'auteure)

Sur la Toile

Le site de l’auteure

Lisbonne, si je t'oublie… : à propos de la communauté juive du Portugal, par Esther Benbassa, L'Arche.


Parmi ses publications

 Égarements d'une cosmopolite  (Bourin Éditeur, 2012)

 De l'impossibilité de devenir français. Nos nouvelles mythologies nationales  (Les Liens qui Libèrent, 2012)

 Être juif après Gaza  (CNRS Éditions, 2009)

La Souffrance comme identité  (Fayard, 2007. 2e éd., Hachette, coll. Pluriel, 2010), Prix Guizot de l’Académie française

La République face à ses minorités. Les Juifs hier, les musulmans aujourd'hui (Mille et une nuits/Fayard, 2004)

Les Juifs ont-ils un avenir ? (Lattès, 2001 - Hachette, 2002), écrit en collaboration avec Jean-Christophe Attias : les auteurs invitent à se déprendre de la "passion morbide" qui entoure la Shoah. Une réflexion sur l'identité juive aujourd'hui. Le livre reparaît, augmenté d’une longue postface et d’une bibliographie, dans la collection de poche Hachette-Pluriel, en octobre 2002.

La haine de soi. Difficiles identités (Complexe, 2000) : ouvrage collectif co-dirigé avec Jean-Christophe Attias.

Histoire des Juifs de France (Le Seuil, 2e éd., 2000).

Israël imaginaire (Flammarion, 1998) écrit avec Jean-Christophe Attias). Réédition en poche sous le titre Israël, la terre et le sacré (Flammarion, 2001).

Dictionnaire de civilisation juive (Larousse, 1997 - 2e éd., 1998) écrit avec Jean-Christophe Attias.

Transmission et passages en monde juif (Publisud, 1997) ouvrage collectif dirigé par l'auteur.

Mémoires juives d'Espagne et du Portugal (Publisud, 1996) ouvrage collectif dirigé par l'auteur.

Juifs des Balkans, Espaces judéo-ibériques, XIVe-XXe siècles (La Découverte, 1993), écrit avec Aron Rodrigue.

Une diaspora sépharade en transition (Istanbul, XIXe-XXe siècles) (Cerf, 1993).

Une vie judéo-espagnole à l'Est : Gabriel Arié  (Le Cerf, 1992), écrit avec Aron Rodrigue.

Un grand rabbin sépharade en politique, 1892-1923  (Presses du CNRS, 1990), traductions américaine, hébraïque et turque.

Sur la Toile

Le Centre Alberto Benveniste




- Diaspora Sépharade en transition (Une)
- Vie judéo-espagnole à l'Est (Une)
- Juifs des Balkans
- Sépharades en littérature (Les)
- La souffrance comme identité
- Les Juifs ont-ils un avenir ?
- Israël, la terre et le sacré
- Petite histoire du judaïsme
- Histoire des juifs sépharades, de Tolède à Salonique
- Des cultures et des dieux
- Salonique, ville juive, ville ottomane, ville grecque

 
© BiblioMonde.com