BiblioMonde

Erik Orsenna


Né à Paris en 1947, Erik Arnoult, de son vrai nom, a fait des études de philosophie et de sciences politiques, puis d'économie à la London School of Economics). En publiant son premier roman, il prends pour pseudonyme Orsenna, le nom de la vieille ville du Rivage des Syrtes, de Julien Gracq.

De 1970 à 1981, il fait de la recherche et d'enseignement dans le domaine de la finance internationale et de l'économie du développement (Université de Paris I, École normale supérieure). En 1981, Jean-Pierre Cot, ministre de la Coopération, l'appelle à son cabinet. Il s'y occupe des matières premières et des négociations multilatérales. Deux ans plus tard, il rejoint l'Élysée en tant que conseiller culturel (et rédacteur des ébauches de discours subalternes).

Dans les années 1990, auprès de Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères, il traite de la démocratisation en Afrique et des relations entre l'Europe du Sud et le Maghreb. Entre-temps, il a quitté l'Université pour entrer, en décembre 1985, au Conseil d'État en juillet 2000.

Parallèlement à ses activités administratives, Erik Orsena a écrit plusieurs romans, dont La Vie comme à Lausanne, prix Roger Nimier 1978, et L'Exposition coloniale, prix Goncourt 1988. En 1998, il est élu à l'Académie française. Il est très engagé dans la défense de la langue française.

Il est passioné par les voyages, notamment en Afrique et par la mer. Erik Orsena est d'ailleurs président du Centre international de la mer.

Toujours engagé à gauche, Erik Orsena a soutenu activement la campagne de Ségolène Royale en 2007.


Sur la Toile

Le site de l'auteur


- Voyage aux pays du coton

 
© BiblioMonde.com