BiblioMonde

Émile Temime

Historien (1926-2008), spécialiste de la migration des populations du monde méditerranéen

Né à Bayonne en 1926, Émile Temime était le fils d'un juif de Kabylie installé au Pays Basque. Il a longtemps enseigné dans des lycées parisiens. Il était l'auteur d'une thèse sur les relations franco-espagnole de 1848 à 1868. En 1961, il a écrit La Révolution et la Guerre d'Espagne (Minuit) avec Pierre Broué, dans lequel il décrit les espérances trahies. Professeur à l'université de Provence de 1968 à 1986, il s'intéresse à l'histoire des migrations et à la ville de Marseille. Il dirigeait le groupe d'histoire des migrations à l'École des hautes études en sciences sociales. Émile Temime a aussi publié une Histoire de Marseille (Perrin) et une Histoire des migrations à Marseille (Edisud). Il dirigeait avec Pierre Milza, la collection Français d'ailleurs, peuple d'ici chez Autrement. Il a participé à la création de la Cité de l'histoire de l'immigration, inaugurée à Paris en 2007. Il est mort à Marseille en novembre 2008.

« L’immigration n’était pas pour lui un "problème" mais un vaste territoire de recherches et d’aventure intellectuelle, un écheveau d’histoires, de parcours et de destinées humaines qu’il a explorés tout au long de sa longue carrière d’enseignant, des lycées parisiens à l’université de Provence. Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), il a continué à travailler – le travail était son "passe-temps favori" –, bien après avoir pris sa retraite. Au moment où la maladie l’a cueilli, il travaillait avec son ami le réalisateur Mehdi Lallaoui à un documentaire et un livre sur les Algériens de Marseille.

Marseille, la ville-port, cosmopolite, qui l’avait accueilli en 1964, lui allait comme un gant. Carrefour des immigrants, des errants, mais aussi creuset des rêves et des utopies, la sœur jumelle d’Alger regardait au loin la terre natale de son père, un homme de gauche, juif algérien. Ce père autodidacte qui aura donné à Emile Temime, pour la vie, le goût de la liberté, des livres et de la Méditerranée. » (extrait d'un article de Thierry Leclère, Télérama, 26 novembre 2008)

Parmi ses publications

 1936, La Guerre d'Espagne commence  (Complexe, 2006)

 Jean Sénac, l’algérien. Le poète des deux rives  (Autrement, 2003) avec Nicole Tuccelli

 Le camp du Grand Arénas  (Autrement, 2001), avec Nathalie Deguigné

 Histoire de Marseille de la Révolution à nos jours  (Perrin, 1999)

 France-terre d'immigration  (Gallimard, 1999)

 Voyages en Provence-Alpes-Côte d'Azur  (Gallimard, 1997)

 La Guerre d'Espagne, un événement traumatisme  (Complexe, 1996-2006)

 Les camps sur la plage. Un exil espagnol  (Autrement, 1995) avec Geneviève Dreyfus-Armand

 Marseille-transit. Les passagers de Belsunce  (Autrement, 1995)

 Migrance, Histoire des migrations à Marseille  (Édisud, 1989-1991) 4 vol., avec la collaboration des membres du Groupe d'Histoire des Migrations

 Histoire de l'Espagne contemporaine  (Aubier, 1982), avec Albert Broder et Gérard Chastagnaret

 La révolution et la Guerre d'Espagne  (Minuit, 1961-1996) avec Pierre Broué


- Jean Senac, l'Algérien
- Un rêve méditerranéen
- 1936, La Guerre d'Espagne commence
- Les camps sur la plage, un exil espagnol
- Immigrances, l'immigration en France au XXe siècle

 
© BiblioMonde.com