BiblioMonde

Élisée Reclus



Géographe français, militant et penseur de l’anarchisme

Né en 1830, à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde), Jean Jacques Élisée Reclus, est le fils d'un pasteur qui éleva 14 enfants. Parmi ses frères : l'ethnologue, Élie Reclus (1827-1904), le géographe Onésime Reclus (1837-1916) inventeur du mot francophonie, l'explorateur, Armand Reclus (1843-1927) et le chirurgien, Paul Reclus (1847-1914).

Comme Élie, il séjourne en Prusse, dans un collège tenu par les Frères Moraves, pour y devenir pasteur. Renonçant à ce projet, il profite néanmoins de ce séjour pour apprendre l'allemand, l'anglais et le néerlandais, langues qui lui servirons pour ses futur voyages. En 1848, Élisée et Élie s’inscrivent à la faculté de théologie protestante de Montauban. Nouveau renoncement, en 1851, il s'inscrit à l'université de Berlin pour y suivre les cours du géographe allemand Carl Ritter.

Après avoir séjourné en Angleterre et en Irlande (en raison de son hostilité au régime de Napoléon III), Élisée Reclus quitte Liverpool pour les États-Unis à la fin de 1852 et débarque à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, début 1853. Il y découvre le système esclavagiste contre lequel il s'exprime. Après avoir tenté de créer une plantation de café en Colombie, il est de retour en France en 1857. Il s'installe à paris, chez son frère Élie et entre dans la Société de Géographie. Les éditions Hachette l'engage pour rédiger des guides pour voyageurs (guides Joanne, ancêtres des [Guides bleus]) : il parcours ainsi de nombreux pays : Allemagne, Suisse, Italie, Angleterre, Sicile, Espagne,…). En 1858, il épouse une bordelaise d'origine sénégalaise (la première de ses trois épouses).

En 1863, il aide son frère Élie à fonder une banque, Crédit au Travail, qui œuvrera jusqu'en 1868 à aider à la création de sociétés ouvrières. Les deux frères milites au sein de l'AIT (Association internationale des travailleurs, fondée en 1864 à Londres) et se lient d'amitié avec l'anarchiste russe, Bakounine. 1868 : Elisée, Bakounine et Fanelli créent une Alliance Internationale de la Démocratie Socialiste.

Avec la Commune de Paris, il s'engage dans l'action politique. Reclus est fait prisonnier le 4 avril 1871 par les Versaillais, lors de la sortie de Châtillon, alors qu'il défend la Commune de Paris, armes à la main. Reclus est resté prisonnier pendant une année, il est enfermé dans les wagons à bestiaux qui le transportent jusqu'à Brest. Il est condamné à la déportation en Nouvelle Calédonie. Une pétition internationale de géographes et scientifiques, permet que sa peine soit commuée en un bannissement de 10 ans.

Finalement, c'est 18 années qu'il passe en Suisse, avec sa famille, et rédige l' Histoire d’une montagne, ainsi que les premiers éléments de sa Nouvelle Géographie Universelle, dont la publication se poursuit jusqu’en 1894. Il y fait des rencontres, notamment l'anarchiste Kropotkine et ne cesse de voyager : Algérie, États-Unis, Canada, Brésil, Uruguay, Argentine et Chili. En 1891, il est de retour à Paris, mais la situation demeurant délicate pour les anarchistes, il accepte en 1892, la chaire de géographie comparée de l'Université de Bruxelles. Il y fonde l’Institut géographique et crée une société d’édition de cartes géographiques qui fonctionne jusqu'en 1904. Il voyage encore : France, Angleterre, Écosse, Berlin... Il meurt en 1905 à Thourout, près de Bruges, il est enterré au cimetière d’Ixelles, (agglomération de Bruxelles), dans la même tombe que son frère Élie, décédé l'année précédente à Bruxelles.

Auteur prolifique, Elisée Reclus a participé à de nombreux journaux : Le Révolté, L'Insurgé, Le Cri du Peuple, etc.
Mais il est surtout l'auteur de l'extraordinaire Géographie Universelle (19 volumes), et de L'Homme et la Terre (6 volumes), ouvrages de géopolitique dans lesquels il analyse le rapport de l'homme et de son environnement.

Outre son œuvre géographique, notamment son approche sociale de la discipline, il laisse de nombreux articles politiques qui font de lui un des théoriciens de l'anarchisme français. Selon, Yves Lacoste, il serait aussi à l'origine la réflexion géopolitique française.


Des livres sur l'auteur

Élisée Reclus, étonnant géographe : biographie

Élisée Reclus : son œuvre sous l'angle de la géopolitique


Sur la Toile

Pourquoi sommes nous anarchistes par Élisée Reclus


- Les États-Unis et la guerre de Sécession
- Les Arméniens
- L'évolution, la révolution et l'idéal anarchique
- L'anarchie
- Histoire d'une montagne
- Histoire d’un ruisseau
- Voyage à la Sierra Nevada de Sainte-Marthe
- La Guerre civile américaine

 
© BiblioMonde.com