BiblioMonde

Eduardo Lourenço

Essayiste et philosophe, spécialiste de l’âme et l’imaginaire collectif du Portugal. C’est l'un des meilleurs connaisseurs de l’œuvre de Pessoa.

Né en 1923 à San Pedro do Rio Seco dans la province de Guarda au Portugal, Eduardo Lourenço étudie l’histoire et la philosophie à l’université de Coïmbre, où il deviendra enseignant. En 1953, il quitte le Portugal pour l'Allemagne et le Brésil. De 1960 à 1989, il enseigne à l’université de Nice, puis devient conseiller culturel à Rome. Il vit aujourd’hui à Vence (Provence).

Depuis 1949, il a écrit une vingtaine d’ouvrages dont un tiers en français. C’est en 1973, qu’il se fait remarquer par une analyse de l'œuvre de Fernando Pessoa, puis une série d'essais politiques à l'époque de la Révolution de 1974, suivis d'une étude sur l'identité portugaise, Le Labyrinthe de la saudade. Il a reçu en 1988 le prix européen de l'essai Charles Veillon.

Parmi ses publication

 La splendeur du chaos  (L'Escampette, 2002)

Mythologie de la saudade (Chandeigne, 1997) : essai sur la mélancolie portugaise


Le Miroir imaginaire (L'Escampette, 1994)


Camões, 1525-1580 (L'Escampette, 1994 - 2002), essai écrit avec Vasco Graça Moura

Montaigne, 1533-1592 (L'Escampette, 1992), écrit avec Pierre Botineau et Jean-Luc Chapin,

L'Europe introuvable, jalons pour une mythologie européenne ( Métailié, 1991).

Pessoa, l'étranger absolu ( Métailié, 1990).

Fernando Pessoa, roi de notre Bavière ( Séguier, 1988 - Chandeigne, 1997).

L'Europe introuvable (1978)


Sur la Toile

Eduardo Lourenço, le guetteur du Tage : Pour mieux observer son pays et analyser ses mythes et sa littérature, l'essayiste a choisi de se tenir à distance (Le Monde, 17 mars 2000)

L'âme et la culture portugaises n'ont pas de secret pour l'essayiste Eduardo Lourenço (un entretien avec Mireille Descombes, l’Hebdo, 26 avril 2001)


Allégresse portugaise À l'envers de Pessoa, mais avec sa caution transcendante, la culture portugaise connaît une extraordinaire effervescence (Eduardo Lourenço, Le Monde, 17 mars 2000)

Portugal, Un pont au cœur de l'Europe par Eduardo Lourenço

l’auteur s’exprime sur Timor (L’Humanité, 10 Septembre 1999)


Le brutal retour sur terre d'une nation trop esthète : Pour le philosophe et critique portugais Eduardo Lourenço, la France continue de se rêver comme la patrie de la Révolution. D'où sa peur panique pendant les deux tours de la présidentielle de 2002 (mai 2002).




- Mythologie de la saudade
- Europe introuvable (L')
- Pessoa l'étranger absolu
- Camões 1525-1580
- Miroir imaginaire (Le)
- Fernando Pessoa, notre roi de Bavière
- Montaigne ou la vie écrite

 
© BiblioMonde.com