BiblioMonde

Eduardo Galeano

Écrivain uruguayen (1940-2015)

Né en 1940 à Montevideo (Uruguay), Eduardo Galeano a débuté au journal socialiste El Sol à l'âge de 14 ans. Il y brossait des caricatures d'hommes politiques tout en assurant la chronique des arts et du théâtre. À vingt ans, il est devenu chef de rédaction au grand hebdomadaire Marcha et, en 1964, directeur du journal Epoca à Montevideo. Expulsé en 1973 d'Uruguay, considéré longtemps comme la Suisse oligarchique de l'Amérique latine, aux structures immuables et invisibles, il fonde à Buenos Aires la revue Crisis qu'il dirige de 1973 à 1976. « Je crois, dit-il, que le journalisme est une forme de littérature. Une bonne partie de la littérature latino-américaine peut se lire dans les revues et dans les journaux - depuis José Marti jusqu'à Rodolpho Walsh. Elle est la chronique de notre temps, comme l'essai et le roman. » En 1976, Eduardo Galeano se voit obligé de quitter l'Argentine; il figurait sur la liste des Uruguayens condamnés à mort à Buenos Aires. Journaliste, il vécut en exil à Barcelone, avant de rejoindre l'Uruguay en 1985, au retour de la démocratie dans le pays. Il a participé à des forums sociaux mondiaux de l'altermondialisme (2001-2005). Il était membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009. Son œuvre principale, paru en 1971 en espagnol puis traduit dans une vingtaine de langues, Les veines ouvertes de l'Amérique latine, réquisitoire sans appel contre l'exploitation du sous-continent depuis l'arrivée des premiers colons espagnols, était devenu un des ouvrages de référence de la pensée de gauche des années 1970 et 1980 puis de l'altermondialisme.


- Les veines ouvertes de l'Amérique latine

 
© BiblioMonde.com