BiblioMonde

Eduard Mörike

Écrivain romantique allemand (1804- 1875)

Né en 1804 à Ludwigsbourg (en Souabe, aujourd'hui en Bade-Wurtemberg), Eduard Mörike est né d'un père médecin et d’une mère fille de pasteur. « La mort de son père, alors qu’il n’a pas treize ans, pousse la famille à le destiner lui aussi à une carrière de pasteur. C’est ainsi qu’il entre en 1822 au séminaire de Tübingen, celui d’Hölderlin, Hegel et Schelling, où il reçoit une solide formation classique. En 1826, il obtient l’habilitation au vicariat. Mais il doute de sa vocation et connaît régulièrement des périodes de mélancolie qui le contraignent à changer souvent d’affectation et à prendre de nombreux congés. En 1843 il demande sa mise à la retraite. En 1845, Mörike se fiance avec Margarethe Speeth, une amie d’enfance de sa sœur. Il finit par trouver, en 1851, un modeste poste de professeur dans un pensionnat de jeunes filles à Stuttgart, et épouse Margarethe le mois suivant. Mais cette union sera chaotique et malheureuse. Il s’éteint à Stuttgart en juin 1875, après s’être réconcilié in extremis avec sa femme. » (Les Belles Lettres)

Héritier du classicisme et du romantisme, annonciateur du « réalisme poétique » et précurseur de la poésie moderne, Eduard Mörike est l’un des plus grands poètes lyriques allemands du XIXe siècle. Il est l'auteur de sonnets d'amour (1838 et 1848), mais aussi de romans Le Peintre Nolten (1832) et Le Voyage de Mozart à Prague (1856).

Dans son poème Septembermorgen, l'auteur tente, à travers la description d'un paysage matinal, de s'établir comme intermédiaire pour réconcilier les hommes et la nature. Ce poète est apparenté au mouvement littéraire allemand du Biedermeier, un romantisme du quotidien, loin de toute préoccupation métaphysique. Son œuvre a inspiré les musiciens Schumann, Brahms et H. Wolf.


- Poèmes
- Le voyage de Mozart à Prague

 
© BiblioMonde.com