BiblioMonde

Edmondo De Amicis

Écrivain italien (1846-1908)

Né en 1846 à Oneglia en Ligurie (Royaume de Piémont-Sardaigne), dans une famille de la petit bougeoisie, Edmondo De Amicis a fait ses études à Turin (1862-1866). Il entre dans l'armée et participe à la troisième Guerre d'indépendance contre l'occupant autrichien. Jeune officier, il est marqué par la défaite de l'armée italienne à Custozza le 24 juin 1866. Publiées en 1868, ses Scènes de la vie militaire sont une vision idéalisée de l'armée et de sa mission éducatrice en temps de paix comme en temps de guerre. Il démissionne de l'armée en 1871 pour se consacrer entièrement à l'écriture. Il publie ensuite des récits de voyages en France, Espagne, Angleterre, puis, en 1886, le roman, Cuore (Cœur) qui le rendra célèbre. Avec Cuore, il entame une production dédiée à l'école dont les deux versants sont l'exaltation d'une pédagogie patriotique proclamant que la nation s'apprend en famille et sur les bancs de l'école publique, et la dénonciation des dures conditions de vie des enseignants. En 1889, paraît, l'Océan qui prend pour sujet l'émigration transocéanique des ruraux italiens en quête d'un travail. À partir des années 1890, l'ancien monarchiste modéré devient un ardent socialiste qui met sa notoriété au service des victimes de son temps - ouvriers et émigrés - sans pour autant cesser de s'intéresser à l'école et à la langue italienne à laquelle il consacre son dernier grand ouvrage, L'Idioma gentile. Il a également écrit pour Le Cri du peuple de Turin plusieurs articles d'inspiration socialiste qui ont ensuite été regroupés dans le livre La Question sociale (1894). Il est mort à Bordighera en 1908.


- Le livre cœur
- Sur l'océan : émigrants et signori de Gênes à Montevideo
- La Tentation de la bicyclette

 
© BiblioMonde.com