BiblioMonde

Edith Wharton

Romancière, voyageuse

Cosmopolite d’origine américaine, Edith Wharton passa 30 ans de sa vie en France (de 1906 à sa mort en 1937), mais traversa plus de 60 fois l’Atlantique. Grâce à ses voyages et à son divorce, elle a été une des rares femmes libres de la Belle époque.

Edith Jones est née en 1862 à New York dans une riche famille américaine. Enfant, elle voyage à plusieur reprise en Europe, puis épouse Teddy Wharton. Son premier best-seller, The House of Mirth (140 000 exemplaires) paraît en 1905. L’année suivante, le couple s’installe à Paris (rue de Varenne) où Edith Wharton s’éprend du jeune journaliste Morton Fullerton. Elle divorcera d’avec Teddy en 1913. Au cours de la Grande guerre, elle n’hésite pas à se rendre en personne sur le front et ses comptes-rendus ont aidé à convaincre l’opinion publique américaine de la nécessité de rejoindre les Forces Alliées. Elle s’active tout au long de la guerre pour l’aide aux réfugiés. En 1921, son roman The Age of Innocence est un triomphe, elle obtient le prix Pulitzer. Après plusieurs livres, des voyages et une période de profonde dépression, elle meurt à Saint-Brice sous Forêt en août 1937.


Parmi ses œuvres

 Ethan Frome 

 Voyage au Maroc  : Les impressions de son voyage au Maroc de 1917.

 La Récompense d'une mère 

 Les Beaux mariages

 Le Temps de l'innocence 

 Les Chemins parcourus  : Ses mémoires où elle ne raconte que certains moments de sa vie

 Never complain  : Un roman laissé inachevé à sa mort.


- Voyage au Maroc
- Le Vice de la lecture

 
© BiblioMonde.com