BiblioMonde

Edgar Quinet

Historien, homme politique républicain (1803-1875)

Né en 1803 à Bourg-en-Bresse, Edgar Quinet appartient à une famille de notables. Il étudie la philosophie allemande, ce qui lui vaut d'apprendre l'allemande et de visiter l'Allemagne, puis l'Angleterre. Victor Cousin lui permet d'avoir un poste au sein de la mission scientifique suivant l’expédition de Morée, lors de la guerre d'indépendance grecque, dont il tire un livre, De la Grèce et de ses rapports avec l’Antiquité. En 1831, il rédige Le Système politique de l’Allemagne et épouse une Allemande prénommée Minna.

Ses idées républicaines freine sa carrière universitaire. Il est tout de même nommé professeur à l'Université de Lyon en 1839. Puis, en 1841, au Collège de France où est créée pour lui une chaire des langues et littératures de l'Europe méridionale. Comme Michelet, il est révoqué par Guizot en 1845 pour avoir critiqué le rôle des jésuites en Europe du Sud. Il ne retrouvera sa chaire qu'à la faveur de la révolution de 1848. La même année, il se présente aux élections et il est élu député de l'Ain. Il est réélu en mai 1849. En 1850, il publie L'enseignement du Peuple où il prône un enseignement laïque, obligatoire et gratuit.

Après le coup d’État du futur Napoléon III, en 1851, il s'exile à Bruxelles où il épouse en seconde noce, Hermione, la fille d'un poète roumain, puis à Genève qui lui offre une chaire de philosophie morale. Il y reste jusqu'en 1870. De son exil, il correspond avec d'autres républicain et rédige plusieurs pamphlets. Rentré en France, il fut de nouveau élu député en 1871. Il est un farouche adversaire du gouvernement Thiers, il publie L'Esprit nouveau en 1874 et meurt, en 1875, juste avant la victoire définitive du camp républicain.


- Fondation de la République des Pays-Bas

 
© BiblioMonde.com