BiblioMonde

Driss Benzekri

Juriste marocain, spécialiste de la poésie berbère et militant pour les droits de l'homme (1950-2007)

Né en 1950 à Aït Ouahi (province de Khémisset, Maroc) Driss Benzekri appartient à une famille berbère d'origine modeste. Jeune enseignant, il s'est engagé à l'extrême gauche. Au début des années 1970, il dirigeait une organisation marxiste-léniniste, Ilal Amam. C'est à ce titre qu'il a passé 17 ans de sa vie dans les prisons du roi Hassan II, comme des milliers d'autres jeunes Marocains. Il avait 24 ans quand il est entré en prison, en 1974, 41 ans quand il en est sorti, en 1991.

Après sa libération, ce spécialiste de poésie berbère s'est lancé dans des études de droit international. Driss Benzekri a d'abord obtenu un diplôme d’études approfondies en linguistique et en littérature à la Faculté des sciences humaines Mohammed V de Rabat. Puis, il a poursuivi ses études en France où il a obtenu un diplôme d’études approfondies en linguistique à l’Université d’Aix-Marseille. En 1993, Driss Benzekri a validé un magistère en droit international (spécialité droit international et droits humains) de l’université d’Essex, en Grande-Bretagne.

Membre fondateur du forum Vérité et justice, Driss Benzekri préside à partir de 2003, l'Instance équité et réconciliation (IER), un organisme chargé par le roi de faire la lumière sur les graves violations des droits de l'homme perpétrées entre 1960 et 1999. Ce poste occupé à la demande du roi Mohamed VI, lui a valu des critiques et des accusations de récupération par le régime. Lui-même s'en défend, affirmant que ce pari d'une collaboration avec régime devrait permettre une évolution démocratique du Maroc dont, l'IER est un des ferments... Driss Benzekri est aussi secrétaire général du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH)


- Amazigh

 
© BiblioMonde.com