BiblioMonde

Avétis Aharonian



Écrivain et homme politique arménien (1866-1948)

Né en 1866 dans le village d'Igdirmava, dans la province de Sourmalou (actuellement en Turquie), Avétis Aharonian a fait des études au séminaire Kevorkian d'Echmiadzin (Arménie), qu'il poursuit à la faculté d'histoire et de philosophie de Lausanne, puis à l'Université de la Sorbonne (Paris). Engagé en politique au sein du Dashnaktsakan, il est arrêté par la police du Tsar en 1909 alors qu'il dirige le collège Nercessian de Tiflis (actuelle Tbilissi) et doit s'exiler en Suisse à sa sortie de prison, en 1911.

Avétis Aharonian a commencé à écrire en 1887, publiant des nouvelles évoquant la vie et les luttes des paysans arméniens contre l'oppresseur ottoman. Son œuvre protéiforme puise son inspiration dans des univers variés : romantisme, symbolisme et réalisme s'y mêlent dans un savant amalgame où se révèlent l'expression du philosophe et du romantique, du chantre et du nouvelliste, du poète et du peintre.

En 1917, Avétis Aharonian est élu président du Conseil national arménien. En 1919, il est élu membre du parlement de la République arménienne dont il est ensuite Président. Il est un des signataires des Traités de Sèvres (1920) et de Lausanne (1922-1923). Il s'exile après la soviétisation de son pays et rédige son autobiographie (1927-1931). Il cesse d'écrire en 1934 à la suite d'une attaque cérébrale et meurt à Paris en 1948.


- Sur le chemin de la liberté
- Le village suisse

 
© BiblioMonde.com