BiblioMonde

Antonia Arslan

Écrivaine italienne

Née en Italie dans une famille d'origine arménienne, Antonia Arslan a fait des études d'archéologie, puis a été professeure de littérature italienne moderne et contemporaine à l'université de Padoue. Elle s'est particulièrement intéressée aux romans populaires italiens du XIXe siècle et aux femmes écrivains à la même époque.

Antonia Arslan a cherché à faire connaître l'œuvre du grand poète Daniel Varoujan dont elle a traduit (avec Claire Haiganush Megighian et Alfred Hemmat Siraky) Les récoltes, Le Chant du Pain et les Mers de grain. Ce fut l'ocasion pour Antonia Arslan de renouer avec ses racines arméniennes. Elle a édité un livre de témoignages sur le génocide (Le génocide des Arméniens, de Claude Mutafian) et un recueil de témoignages de survivants réfugiés en Italie (Voix italiennes de survivants arméniens). Finalement, en 2004, Antonia Arslana écrit son premier roman, Il était une fois en Arménie (La Masseria des Allodole), pour cultiver cette mémoire.

Sur la Toile

Un entretien avec Antonia Arslan


- Il était une fois en Arménie

 
© BiblioMonde.com