BiblioMonde

Antoine-Roger Bolamba

Écrivain et journaliste congolais (1913-2002)

Né en 1913 à Boma (Bas-Congo), Bolamba a obtenu un premier prix littéraire en 1939 avec le conte L'Echelle de l'araignée. En 1944, il entre au Service de l'information du gouvernement général du Congo belge et en préside la section presse. De 1944 à 1959, il est rédacteur en chef (le premier de l'histoire congolaise) du mensuel La Voix du Congolais, le journal des « évolués ». En 1947, un recueil de ses poèmes parait sous le titre de Premiers essais et, en 1948, il publie un essai sur Les Problèmes de l'évolution de la femme noire. Mais, c'est son second recueil de poèmes qui le fait vraiment connaître : Esanzo, Chants pour mon pays publié en 1955 chez Présence Africaine et préfacé par son ami, l’écrivain Léopold Senghor. Libéré de la prosodie classique ce recueil met en valeur les ressources de la tradition mongo, ce peuple riverains du fleuve Congo auquel appartient Bolamba. En 1956, il s'engage en politique. À l'indépendance, en 1960, il est nommé secrétaire d’État à l’Information et aux Affaires culturelles par Patrice Lumumba, puis ministre de l’Information du gouvernement Adoula (1963). Il est l'un des fondateurs du MNC, Mouvement National Congolais et le protagoniste de négociation avec Moïse Tshombe pour mettre fin à la sécession katangaise. Il a ensuite est chef du service de presse de la présidence. Il est mort à Kinshasa le 2 juillet 2002. Il était connu depuis 1972 comme Bolamba Lokolé, mais a peu écrit à partir des années 1960.


- Esanzo
- Carnets de voyages

 
© BiblioMonde.com