BiblioMonde

Antoine Meillet

Linguiste (1866-1936), spécialiste des langues indo-européennes, il a formé une bonne partie des linguistes français du XXe siècle

Né en 1866 à Moulins (France), Paul Jules Antoine Meillet a fait des études de lettres, puis de linguistique notamment auprès de Ferdinand de Saussure, auquel il succèdera en 1891 au cours de grammaire comparée à l'École pratique des hautes études, cours qu'il assurera jusqu'en 1927.

En 1890, Antoine Meillet séjourne un an dans le Caucase lui permet d'étudier l'arménien moderne et l'iranien qu'il enseigne à partir de 1894. En 1902, il obtient la chaire d'arménien de l'École des langues orientales, succédant à Auguste Carrière et publie son Esquisse d'une grammaire comparée de l'arménien classique. En 1897, il avait soutenu sa thèse pour le doctorat ès lettres Recherches sur l'emploi du génitif-accusatif en vieux-slave. Ses études de grammaire comparée l’amenèrent à s’intéresser à la notion d’indo-européanisme.

Dès 1903, Antoine Meillet publie une Introduction à l’étude comparative des langues indo-européennes qui deviendra un ouvrage de référence (7 éditions)  ; dans ses travaux ultérieurs, les études sur l’iranien ancien (Grammaire du vieux-perse, 1915), Le Slave commun (1914), le koutchéen - qu’il déchiffre en 1912-1913 (Remarques sur quelques textes en tokharien B) - voisineront avec les ouvrages consacrés aux langues germaniques (Caractères généraux des langues germaniques, 1917) ou aux langues classiques.

En 1906, Antoine Meillet est élu au Collège de France à la chaire de grammaire comparée où il enseigne pendant trente ans et, en 1925, est nommé président de la IVe section de l’École pratique des hautes études.


- Introduction à l'étude comparative des langues indo-européennes
- Grammaire de la langue serbo-croate
- Aperçu d'une histoire de la langue grecque
- Esquisse d'une histoire de la langue latine

 
© BiblioMonde.com