BiblioMonde

Alvar Aalto

Architecte (1898-1976), la principale figure du design finlandais du XXe siècle

Né en 1898 dans le village de Kuortane en Finlande, diplômé d'architecture en 1921, Hugo Alvar Henrik Aalto ouvre un cabinet d'architecte à Jyväskylä, lieu de son enfance, une ville accueillant aujourd'hui 37 de ses constructions. Il partit étudier à l'Université de technologie d'Helsinki.

En 1924, Alvar Aalto épouse Aino Marsio (décédée en 1949), architecte, qui participera étroitement à l'ensemble de ses travaux et recherches, entre autres sur le cintrage du bois.

Après avoir exercé comme architecte à Turku (1927-1933), il revint à Helsinki où il travaille jusqu'à sa mort, en 1976. L'œuvre d'Aalto couvre un large panorama, des immeubles au mobilier, verrerie, bijoux et autres formes artistiques. Tant pour la conception d'immeubles que pour des plans d'urbanisme, il eut toujours pour objectif l'harmonie artistique grâce à des méthodes synergiques unissant les êtres et leur environnement. De 1963 à 1968, Alvar Aalto est le président de l’Académie finnoise. Il meurt à Helsinki en 1976.

« Le retour à l'"essentiel" de l'architecture Après la guerre, les créations d'Aalto sont marquées par une inspiration plus personnelle et se rattachent de moins en moins à une école particulière. Chaque réalisation apporte ses solutions propres tant en ce qui concerne les matériaux et les modes de construction que le style. L'architecte se montre constamment préoccupé par la satisfaction de besoins essentiels, aussi bien physiques et psychologiques que sociaux et culturels. Citons ainsi le projet pour les chapelles funéraires de Malm (1951), l'hôtel de ville de Säynätsalo (1952), la propre maison de l'architecte dans l'île de Muuratsalo (1950) ou encore l'église de Vuoksenniska à Imatra (1958). Parallèlement, Aalto reçoit très vite des commandes publiques d'envergure comme le plan d'urbanisme de Rovaniemi dès 1948, la Caisse d'allocations familiales d'Helsinki (1956), la Maison de la culture d'Helsinki (1956) ou le Finlandiatalo (palais Finlandia, où, en 1978, furent signés les accords d'Helsinki) à Helsinki (1971). Malgré tout, il construira assez peu à l'étranger au regard de sa renommée mondiale. » (Encyclopédie Hachette)

« Grande figure de l'architecture du XXe siècle, Alvar Aalto (1898-1976) fut aussi un designer prolifique et novateur. Durant les années trente, il expérimenta et développa de nombreux meubles en bois lamellé-collé cintré, tel le magnifique fauteuil Paimio, tout en courbes. En collaboration avec sa femme, Aino Marsio-Aalto (1894-1949), il développa également une gamme très variée d'objets en verre, des lampes et des textiles.
Après la deuxième guerre mondiale, son design fut d'avantage destiné à des projets architecturaux et à des aménagements intérieurs. Il nous en reste quelques très beaux objets, caractérisés toujours par le respect et la mise en valeur des matériaux, par une fonctionnalité alliée au sens de l'essentiel et par la forme courbe, asymétrique qui leur confère cette touche organique, vivante, si particulière. » (extrait du site des Boréales, 2003)

Sur la Toile

La fondation Aalto : La fondation Alvar Aalto, créée en 1968, située à Helsinki, propose sur son site une multitude d'informations sur Aalto : sa biographie, ses réalisations, une bibliographie complète, des liens internet, l'actualité (expositions, conférences...), des renseignements pratiques sur la fondation, le musée Alvar Aalto de Jyväskylä, les archives. (fin.-angl.)

Alvar Aalto, poète de l'élégance par Pierre Grouix


Des livres sur l'auteur et son œuvre

Aalto par Rainier Hoddé

Le mobilier d'Alvar Aalto dans l'espace et dans le temps

Alvar Aalto par Richard Weston


- Alvar Aalto

 
© BiblioMonde.com