BiblioMonde

Albert Bensoussan

Romancier, traducteur (de l'espagnol) et universitaire rennais.

Albert Bensoussan est né en 1935 à Alger, où il a passé sa jeunesse. Professeur agrégé d'espagnol au lycée Bugeaud d'Alger jusqu'en 1961. Assistant en Sorbonne en 1963, il a enseigné à l'Université de Rennes-II de 1978 à 1995. L'Algérie apparaît à plusieurs reprise dans son œuvre, en particulier l'univers judéo-arabe qui sert de toile fond à la plupart de ses romans.

« Mon itinéraire est le suivant : né à Alger en 1935 dans une famille traditionnelle enracinée en Algérie, avec une ascendance marocaine, et plus lointainement espagnole (Tolède serait le berceau ancestral, mais mes 2 patronymes - Bensoussan et Benayoun - sont également attestés au XIVe siècle à Majorque), j'ai vécu une enfance heureuse et pieuse, où le temps se partageait harmonieusement entre un judaïsme quotidiennement vécu au sein de la famille et à la synagogue, et une adhésion à la culture française passionnément entretenue par l'école et l'université. Mes études ont été jalonnées par une agrégation d'espagnol, un doctorat d'études ibériques et un doctorat ès-Lettres. Ma carrière s'est déroulée successivement aux universités de Paris-Sorbonne et de Rennes. Parallèlement j'ai commencé à écrire et à publier : mon premier texte fut publié par le Congrès Juif Mondial à Alger en 1957 : L'humanisme dans la pensée juive médiévale. Mais mon premier texte de fiction paraît seulement en 1965, Les Bagnoulis (Mercure de France) et raconte, sous la fable, le naufrage de l'Algérie française. J'ai publié, depuis, une bonne vingtaine de fictions, dont Frimaldjezar qui a obtenu en 1976 le " Prix de l'Afrique méditerranéenne " et qui a été traduit et publié en espagnol sous le titre Argelayer . »

Sur la Toile

Lire l'entretien avec l'auteur

Un dossier (Limag)

Parmi ses publications

Sépharades de Turquie en Israël (L'Harmattan, 1999).


L'échelle algérienne (L'Harmattan) : recueil de nouvelles évoquant la communauté juive algérienne.


Le chemin des aqueducs (L'Harmattan, 1999)
Dans la mythique d'Aldjezar, le chemin des Aqueducs garde la trace de la présence turque en Méditerranée, conjuguée à l'action coloniale.


Historia quieta/Histoire immobile (L'Harmattan, 1999) : roman bilingue (français-espagnol).


Le chant silencieux des chouettes (L'Harmattan, 1997) (À propos de ce livre).


Les eaux d'arrière saison (L'Harmattan, 1996).


 
© BiblioMonde.com