BiblioMonde

Alain (Georges) Leduc

Écrivain et critique d'art

Né en 1951, Alain (Georges) Leduc est écrivain (Prix Roger-Vailland 1991) et critique d’art (membre de l’AICA, l’Association internationale des critiques d’art) et de l'Association « 813 », de soutien à la littérature policière.

Il est professeur à l’École nationale supérieure d’Art de Limoges/Aubusson (ENSALA), et maître de conférences à l’École nationale supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace de Toulouse (ENSAE/SUP’AERO). Alain Leduc enseigne dans ces deux établissements l’histoire de l’art moderne et contemporain, ainsi que l’analyse des formes. Il travaille présentement à un essai sur la présence de signes fascistes, racistes et eugénistes dans l’art contemporain.

Parmi ses publications

 Les mots de la peinture  (Belin, 2002) : dictionnaire des terminologies artistiques

 Vanina Hesse  (Le temps des cerises, 2002) : nouvelle du recueil Corps à corps

 Flâneries vitriotes  (Comm’édit, 2000) : portrait de Vitry-sur-Seine

 Dans la mélasse Liberté-Hebdo/Sepecn, 2000) : roman policier qui nous plonge dans le milieu des betteraviers du Hainaut/Cambrésis

 Méricourt, les Saisons  (La Dispute, 1999) : un portrait de ville

 La Clef de Berne  (France Découvertes Collectivités, 1998) : roman qui se passe dans le milieu des cheminots du nord de la France

 Calais, ville ouverte  (France Découvertes Collectivités, 1996) : un portrait de ville (avec des photographies de François Van Heems)

 Liberté de presse  (Musée de poche, Escaudœuvres/Haulchin, 1995) : essai

 Le Livre (Esthétique-Cahiers, 1994) : enquête sur les professions du papier et de la presse

 La grande Nuit  (Syros, 1993) : enquête sur le travail de nuit en France (avec des photographies d'André Lejarre et une maquette d’Alex Jordan)

 Tunnel-Channel  (Printemps Culturel du Valenciennois, Douchy-les-Mines, 1992) : enquête sur le « Chantier du siècle »

 Les Chevaliers de Rocourt  (Messidor, 1991) : roman, Prix Roger-Vailland 1991

 Seclin  (Messidor, 1990) : un portrait de ville

 Le Grand Diable Mammon d'Argent  (Messidor, 1989)

Recueils de poésie :


 Écorces  (Succion, Toulouse, 1975)

 Cobalt  (Quetzalcoatl, Liège, 1977), avec deux fusains d'Eugène Dodeigne.

 Séracs  (Castor Astral, Talence, 1978), avec trois collages de Daniel Patin.

 Torses  (Gambrinus, Proville, 1980), avec douze photographies de Clotaire Deheul et de Jean-Michel Dorne.

 Alors, lent, le cartulaire...  (Strass polymorphe, Lille, 1984), avec une empreinte de Marie Thomas.

 Langues et langages pour un silence  (Althéa, Lille, 1984), en collaboration avec Xavier Amoudru) sur l'œuvre de Pierre Rousseille. 347 reproductions dont 157 quadrichromies. Préface d'Eugène Ionesco.

 Miscellanées  (Chez l'auteur, Paris, 1986), avec une sérigraphie de Michel Karpowicz.

 Les13 meurtrières  (10X13, Salesches (Nord), 1988), tirage H.C. avec deux dessins de Roger Frézin.

 Les olives sucrées du Yang-tsé-Kiang  (Ecbolade, 1989)

 Arums  (Gambrinus, 1989)

 Géorgie, Georgie  (Éditions du Faisan doré, 1992), postface de Raymond Perrot, avec des collages de Yolaine Carlier : Livre de bibliophilie

 Géodes  (1997), avec le peintre Albert Chaminade : Livre de bibliophilie

 Portraits de pierre  (1999), avec le peintre Jacques Brianti : Livre de bibliophilie

 Les Oléandres  (2000), avec le peintre Balbino Giner : Livre de bibliophilie (texte italien en regard, traduction de Bruno Rombi)






- Mots de la peinture (Les)
- Roger Vailland (1907-1965), un homme encombrant

 
© BiblioMonde.com