BiblioMonde

Alain Daniélou

Indianiste et musicologue (1907-1994)

Né en 1907, dans une famille bourgeoise de Neuilly-sur-Seine, Alain Daniélou est le fils d'un homme politique breton anticlérical, Charles Daniélou qui deviendra ministre. Sa mère Madeleine Clamorgan, appartenant à une vieille famille de la noblesse normande, est connue sous le nom de Madeleine Daniélou comme la fondatrice des institutions catholique Sainte-Marie et d'une Université libre de jeunes filles. Son frère Jean Daniélou, entre dans les ordres. Il sera nommé cardinal par le pape Paul VI.

Alain Daniélou étudie particulièrement la musique, puis le chant avec le célèbre chanteur de lieder Charles Panzéra, la danse classique avec Nicolas Legat (le maître de Nijinski), la composition avec Max d'Olonne... Il fréquente le Paris artistique, et accessoirement homosexuel, des années 1930 : Maurice Sachs, Jean Cocteau, Max Jacob, Jean Marais, Diaguilev...

Il s'intéresse aussi très tôt aux musiques extra-européennes et reçoit, en 1929, une bourse pour l'étude de la musique traditionnelle algérienne. Il fait en 1932 un voyage d'exploration dans le Pamir afghan et en 1934 un raid automobile Paris-Calcutta. Il séjourne chez Henry de Monfreid dans son fief d'Obock sur la mer Rouge. En 1935, il arrive en Inde en compagnie du photographe suisse Raymond Burnier. Les deux amants ont d’abord visité l'Afrique du Nord et le Moyen Orient. Ébloui par la beauté des êtres, des paysages et des choses, il décide alors de se fixer à Bénarès où il devient l'ami de Rabindranath Tagore, qu'il rencontre en 1937, et travaille au département de musique de l'université hindoue.

De 1935 à 1948, il fait l'études du sanskrit et d'hindi, de la philosophie et de la théologie hindou. Alain Daniélou est introduit auprès d'un célèbre Sannyasi, Swami Karpâtrî, dont il traduit certains écrits et qui le fait initier aux rites de l'hindouisme shivaïte. Il se forme à la musique dans les écoles traditionnelles hindoues à Bénarès. Entre 1948 et 1954, Alain Daniélou est professeur à l'université hindoue de Bénarès. Il se fait alors appeler Shiva Sharan (le protégé de Shiva). De 1954 à 1956, il est directeur de la bibliothèque de manuscrits et des éditions sanskrites d'Adyar à Madras et de 1956 à 1963, membre de l'Institut français d'indologie et de l'École française d'Extrême-Orient à Pondichéry.

« Proche des mouvements qui réclament le départ des Anglais il est lié à la famille Nehru et en particulier de Mrs. Pandit, sœur de Nehru, à la poétesse Sarojini Naidu et ses deux filles. Toute sa sympathie va vers les mouvements indépendantistes. Mais, après l'indépendance de l'Inde, lorsque le nouveau gouvernement s'attaqua à l'orthodoxie, on lui suggéra que son rôle serait plus utile en Occident pour y présenter le vrai visage de l'hindouisme.

Il revient donc en Europe et crée en 1963 l'Institut international d'études comparatives de la musique à Berlin et Venise. En organisant des concerts pour les grands musiciens de l'Asie et en publiant des collections de disques de musiques traditionnelles sous l'égide de l'Unesco, il est à l'origine de la redécouverte de la musique d'art asiatique en Occident.
Avec des personnalités comme le violoniste Yehudi Menuhin ou le sitariste Ravi Shankar, son action sera décisive dans la reconnaissance de la musique classique de l'Inde non comme du folklore où elle était jusque-là cantonnée mais comme un grand art savant au même titre que la musique occidentale. » (extrait du site alaindanielou.org)

À la fin de sa vie, il partageait son temps entre Paris, Berlin, Rome et la Suisse. Il avait repris son activité de peintre éclipsée par sa passion pour la musique. Il est mort à Lausanne en 1994.

Traductions

Kâma sûtra traduit par l'auteur

Livre sur l'auteur

Le cardinal et l'hindouiste : le mystère des frères Daniélou


Sur la Toile

Un site sur l'auteur

Musique traditionnelle du monde : collection fondée en 1961 par Alain Daniélou


- Musique de l'Inde du nord (La)
- Approche de l'hindouisme
- Origines et pouvoirs de la musique
- Mythes et dieux de l'Inde
- Shivaïsme et tradition primordiale
- L'Inde traditionnelle
- Visages de l'Inde médiévale
- La civilisation des différences
- Phallus (Le)
- Érotisme divinisé (L')
- Shiva et Dionysos : la religion et la nature et de l'Éros
- Histoire de l'Inde

 
© BiblioMonde.com