BiblioMonde

Abderrahmane Slaoui

Amateur d'art marocain, collectionneur d'affiches anciennes et auteur de livres sur l'art. Il a rassemblé sa collection dans une fondation, créée à Casablanca en 1997, qui porte son nom.

« L'idée de constituer une collection d'affiches orientalistes m'est venue voici quelques années, lors d'un transfert d'ateliers au sein d'une fabrique de néons et d'enseignes commerciales.
Pour marquer cet événement, et pour échapper au cocktail habituel, j'avais souhaité organiser une exposition en rapport avec l'activité de la société : la publicité.
J'ai pensé alors aux affiches de réclame d'antan, qui ont disparu de notre environnement au profit de nouveaux modes de communication; c'est ainsi qu'est né le projet de rassembler une collection d'affiches, autour du thème orientaliste, dont la variété et la richesse me semblaient d'une grande originalité.
Le début de cette quête fut comme un saut dans l'inconnu ; les premiers pas furent difficiles : il fallait réunir la documentation, frayer avec les marchands spécialisés, s'enquérir des salles de vente, repérer les collections..., à Paris et en province, dans les principales capitales européennes : Bruxelles, Genève, Neufchâtel, Londres, voire au Canada et aux U.S.A.; tout un monde
nouveau s'ouvrait devant moi.
Par la suite il m'a été suggéré d'organiser une mini exposition à Marrakech, dans une demeure, la Palmeraie, à l'occasion du congrès du G.A.T.T. en avril 1994 ; plus qu'un succès d'estime, cette manifestation, en dépit de son caractère privé, parut captiver congressistes, officiels, diplomates et anonymes, tout autant.
De nombreux visiteurs exprimèrent leur souhait que cette collection puisse ouvrir sur une grande exposition publique, peut être permanente.
Plus récemment, en juin 1996 et durant deux mois, l'Institut du Monde Arabe à Paris a exposé une sélection de quatre vingt de mes affiches sur le Maghreb.
Encouragé par ces succès, et ma collection prenant quelque ampleur, j'ai pris l'initiative d'organiser, à Casablanca, cette exposition rétrospective publique, qui permettra, j'espère, d'apprécier un siècle de création publicitaire par l'affiche. » (A. Slaoui)


- Affiche orientaliste (L')
- Regards sur Tanger en 1900, Mohammed Ben Ali R'bati
- Parures en or du Maroc, trésors des cités impériales

 
© BiblioMonde.com