BiblioMonde

Abdelkébir Khatibi

Romancier et sociologue marocain (1938-2009)

Né à El-Jadida en 1938, Abdelkebir Khatibi a étudié la sociologie à la Sorbonne et soutenu en 1969 la première thèse sur le roman maghrébin. Découvert par Maurice Nadeau, il fait paraître en 1971, son premier roman, La Mémoire tatouée. Il a continué son œuvre en publiant des récits et des romans, de la poésie, du théâtre, de nombreux essais sur les sociétés et l'art islamiques.

Abdelkebir Khatibi enseignait la littérature et dirigeait le Bulletin économique et social du Maroc qui devenu en 1987 Signes du présent. Universitaire de renom, il était, avant sa mort, l'un des commentateurs les plus en vue de la vie politique marocaine.

En 2008, son œuvre complète a été rééditée en 3 volumes :
Romans et récits (tome I) – Poésie de l’aimance (tome 2) – Les essais (tome 3)


Parmi ses œuvres

Le Scribe et son ombre  (La Différence, 2008)

 Féérie de mutant  (Serpent à plume, 2005)

Aima,ce  (Al Manar, 2004)

 L’alternance et les partis politiques  : le bilan, politique et idéologique en quelque sorte, des gouvernements « technocratiques » qui l’ont directement précédé. Vous relevez que l’action technocratique a entraîné une dépolitisation du gouvernement et une montée en force de « l’administration chargée des affaires intérieures » qui s’est substituée à ce type de gouvernement. Comment vous expliquez ce lien, cette action de substitution

 Du signe à l'image, le Tapis marocain  : La plupart des tapis photographiés ont été choisis parmi ceux du musée des Oudayas (Rabat) et du Batha (Fès). Pour chaque tapis, Ali Amahan fournit une fiche technique. La deuxième partie du livre est consacrée à la symbolique : Khatibi propose une analyse.

 Civilisation marocaine  : Une véritable encyclopédie du Maroc. Histoire, mythologie, vie religieuse, langues et dialectes, patrimoine artistique, création contemporaine, arts traditionnels, mode de vie : tous les aspects qui ont façonné, depuis l'antiquité jusqu'à nos jours, le Maroc. Écrit avec Mohamed Sijielmassi, Abdelkabirn Khatibi.

 Penser le Maghreb  (SMER, Rabat, 1993).

 Un été à Stockholm  (Flammarion, 1990) : roman.

 L'Art calligraphique arabe  (Chêne, 1976 - réédition en 1980, réimpréssion en 1996) écrit avec Sijelmassi

 Figures de l’étranger dans la littérature française  (Denoël, 1987).

 Dédicace à l’année qui vient  (Fata Morgana, 1986).

 Le même livre  (Éditions de l’Éclat, 1985)
avec J. Hassoun.

 Amour bilingue  (Fata Morgana, Montpellier, 1983) : Un roman d'amour, soit, mais où le personnage principale est la langue. Une langue scindée en deux parts indissociables et antinomiques. La problematique qui consiste à choisir entre le français et l'arabe est ici largement dépassée.

 Maghreb pluriel  (Denoël, 1983).

 De la mille et troisième nuit  (SMER, Rabat, 1980) (Coll. Plaisir de lire, Arrabeta, Casablanca) : roman où la séduction est basée sur le principe « Raconte-moi une histoire ou je te tue »... Un texte délicieux qui nous entraîne sur les sentiers piégés de l'amour.


 Le Roman maghrébin  (SMER, Rabat, 1979) : essai.

 Le Livre du sang  (Gallimard, 1979).

 Le Prophète voilé (L’Harmattan, 1979).

 La Lutteur de classe à la manière taoïste  (Sinbad,1976).

 Vomito blanco : Le sionisme et la conscience malheureuse  (Collection 10/18, 1974).

 Écrivains marocains du Protectorat à 1965  (Sinbad, 1974).

 La Blessure du nom propre  (Denoël, Lettres Nouvelles, 1974) : roman.

 La Mémoire tatouée  (Denoël, Lettres Nouvelles, 1971) : roman, une œuvre majeure de la littérature marocaine.


- Alternance et les partis politiques au Maroc (L’)
- Du signe à l'image - Le Tapis marocain
- Art calligraphique de l'islam
- Corps oriental (Le)
- Pèlerinage d'un artiste amoureux
- Blessure du nom propre (La)
- Art contemporain arabe (L’)
- Le même livre
- Prophète voilé (Le)
- Le scribe et son ombre
- Aimance
- Féerie d'un mutant
- La mémoire tatouée

 
© BiblioMonde.com