BiblioMonde

Warnauts et Raives

Un tandem, auteurs de bande dessinée

« Éric Warnauts et Raives ont tous deux la quarantaine et la même formation d'arts graphiques. Ils commencent à travailler ensemble en 1985, selon un fonctionnement inhabituel pour un duo BD : Warnauts écrit le scénario, Raives fait la mise en couleurs, mais ils dessinent à quatre mains. De leur collaboration naissent chez Casterman : en 1988, Congo 40, qui dépeint la déchéance d'un homme dans les colonies; en 1991, L'innocente, histoire d'une jeune Allemande dans l'immédiat après-guerre ; en 1992, Équatoriales, qui nous emmène en cinq nouvelles sur la ligne de l'Equateur; en 1993, Intermezzo, récit d'un amour tumultueux dans l'Italie populaire ; en 1995, L'envers des rêves, l'histoire d'une passion dans l'univers impitoyable de l'Hollywood de "l'âge d'or"; en 1996, Les lettres d'outremer, voyage dans les Antilles françaises sur fond d'amour et de révolte ; en 1998, La contorsionniste, états d'âme d'un homme hanté par la cinquantaine, et en parallèle, ils publient leur série Les suites vénitiennes. » (Casterman)


« Warnauts et Raives constituent un tandem original dans la bande dessinée. En effet, tous deux dessinent, le premier se chargeant du scénario et des dialogues et le second du découpage et de la mise en couleur. À ce propos, il convient de souligner l’excellence des tons choisis. Le lecteur, à la simple vision des planches sait immédiatement sur quel continent il se trouve : froide et dure en Europe, la lumière devient chaude et vibrante en Afrique. » (Jean-Marc de Wolff)


- Un diamant sous la lune

 
© BiblioMonde.com