BiblioMonde

Nyanatiloka

Moine bouddhiste d’origine allemande (1878-1957)

Né en 1878 à Wiesbaden (Allemagne), sous le nom Anton W.F. Gueth, il étudia le latin, le grec, puis le pâli et le sanskrit. Il parlait aussi le français, l’anglais, l’italien, le birman et le cinghalais. Dès 1902, il s’intéresse au bouddhisme et adopte le nom de Nyanatiloka. En 1903, il est le premier Allemand, moine bouddhiste à Rangoon (Birmanie). Vers 1910-1911, il anime un petit centre d’étude bouddhiques à Lausanne. Par son travail de traduction, il a surtout fait connaître la pensée bouddhique aux Allemands. Il a fini sa vie comme Vénérable Nyanatiloka, Mahathera (ou chef) du monastère de l'Island Hermitage à Dodanduwa (Sri Lanka) où il attira beaucoup d’Occidentaux. Il est mort à Colombo en 1957.


- Vocabulaire : pâli-français des termes bouddhiques
- Parole du Bouddha (La)

 
© BiblioMonde.com