BiblioMonde

Loustal

Dessinateur

Né en 1956 à Neuilly, Jacques de Loustal, qui signe Loustal, alterne la bande dessinée, les couvertures de roman, la peinture à l'huile et les carnets de ses propres voyages.

« Loustal s'impose en quelques années comme l'un des meilleurs auteurs contemporains. Ses inspirations ne se situent pas du côté de la bande dessinée mais se réfèrent plus à la peinture le Fauvisme, David Hockney, etc.) et au cinéma (Wim Wenders. Illustrateur de l'émotion, coloriste hors pair, il sait comme personne restituer un silence, une atmosphère. Pour ce faire, il n'utilise que rarement le phylactère, préférant agrémenter ses vignettes d'un texte "off" ou récitatif. Il fait partie de ces auteurs de bande dessinée qui recherchent un ton littéraire avec une touche élégante de désabusement; il adopte ainsi une attitude détachée par rapport à l'histoire, ce qui lui permet de jouer avec les stéréotypes de la construction romanesque". » (extrait du Dictionnaire mondial de la Bande dessinée, Larousse, 1999)

« Loustal n'invente jamais d'histoires. En demande de scénarios, il a pris le parti des adaptations et va puiser dans la littérature pour trouver de la matière. Comme il goutte la noirceur de Mac Orlan et de Simenon, il a mis en image Sous la lumière froide du premier pour Futuropolis et compte déjà à son actif quatre titres du second paru dans la collection des "Carnets" des Presses de la Cité (où deux nouveaux Maigret sortiront en septembre). Loustal s'intéresse au style et à l'écriture qui lui permettent de coller des images à une musique, " d'entrer dans les détails ". Contrées lointaines. Grand amateur de Stephen King, il trouve toujours la pre-mière partie géniale mais a tendance à terminer les derniers pavés en accéléré ! Musicalement, il "vibre plus avec Jimmy Page qu'avec John Coltrane", a su rester fidèle à Alice Cooper et vient d'acquérir "quelque chose de sérieux" pour écouter ses CD. La proximité du cinéma MK2 ne nuit pas à la concentration de cet admirateur de Michael Mann bien qu'il s'y rende fréquemment en début d'après-midi, qu'il y ait vu Mulholland Drive "une fois par semaine pendant trois semaines", aimé l'ambiance de Une affaire privée, et marché à Panic Room. » (extrait d'un article d'Alexandre Fillon, Livre Hebdo, 2002)

Sur la Toile

Le site internet de l'auteur : une actualité complète sur ses réalisations, ses dates expos et dédicaces, des exclusivités comme les crayonnés des premières planches de ses albums... et ce avec plus de 10 000 réalisations mises en image par Dominique Daniel en collaboration avec l'auteur.

Un autre site


 
© BiblioMonde.com